Saint-honoré au chocolat, homemade

Pour Pâques, servez un magnifique gâteau Saint-Honoré homemade – et préparé à l’avance. Effet bluffant garanti.
Partagez cet article

Aller directement à la recette

L’ARGUMENT PRINCIPAL   Comme ce gâteau Saint-honoré au chocolat, homemade, ne sera par définition pas transporté, ou juste d’une pièce à l’autre, votre fantaisie peut se lâcher. Oui, soyez gamin-e-s, amusez-vous et construisez haut (voir Astuces). Servez tel quel ou décorez selon vos goûts. Tout est permis, de la chantilly aux oeufs en sucre en passant par fleurs comestibles ou violettes de Toulouse. Les allumettes de Bengale sont toxiques, donc peu recommandées.

POUR LA PETITE HISTOIRE Notre dessert serait ainsi nommé en honneur de saint Honoré, patron des pâtissiers, décédé autour de l’an 600. Sa fête est le 12 mai, si vous cherchez une occasion alternative. Mais qui a besoin d’une occasion autre que l’envie d’un dessert somptueux, composé vous-mêmes, et pas cher de surcroît ?

LA SIGNATURE TABLONOMIQUE C’est la pyramide, qui n’est possible que lorsque vous préparez vous-mêmes (ou vous employez un chef pâtissier à demeure). Ainsi, c’est peut-être la dernière pièce montée à nos tables, une réminiscence «bricolée» d’une gastronomie lointaine.

Préparation  3h  /   pour   6   personnes     

Difficulté :   délicat    /  Coût :  pas cher

Vous aurez besoin d’une poche à douilles, d’un mixer électrique (ou robot) et d’un siphon pâtissier, par exemple celui de iSi / Kisag

INGRÉDIENTS :

Pour les profiteroles:

  • 3 oeufs
  • 25 cl eau
  • 150 g farine
  • 50 g beurre
  • pincée de sel

Dans la crème pâtissière

  • une gousse de vanille ouverte, ou plus selon votre goût
  • 30 cl lait
  • 10 cl crème entière et év. un peu plus
  • 50 g sucre
  • 4 jaunes d’oeuf
  • 1/2 cc xanthane ou un peu plus

Pour la crème au chocolat

  • 200 g chocolat noir crémant
  • 10 à 15 cl crème fraîche

PRÉPARATION  (La recette de Saint-honoré au chocolat, homemade, PAS À PAS) :

1 La veille, préchauffez bien le four à 210°C. Dans une casserole, mettez à bouillir l’eau, le beurre et le sel. Retirez du feu et ajoutez la farine en tamisant et remuant vigoureusement. Remettez sur le feu et continuez à remuer avec force jusqu’à ce que la pâte se détache des parois (feu moyen). Versez le tout dans un bol (de robot) et ajoutez le premier oeuf, mélangez bien au fouet et laissez reposer 5 min.

2 Ajoutez le deuxième oeuf et mélangez bien, puis le troisième et mélangez encore. Avec une corne de pâtisserie, transférez l’appareil dans une poche munie d’une douille unie. Sur une plaque de four avec un papier sulfurisé, déposez la pâte en forme d’abricots – vous devriez obtenir de 15 à 20 profiteroles. Enfournez 25 à 35 minutes pour obtenir des bouchées bien gonflées et dorées. Laissez encore reposer 5 min. à four éteint, puis sortez et laissez refroidir.

3 Le jour même, à l’avance, préparez la crème pâtissière: dans une casserole, versez lait, crème et sucre, ajoutez la gousse de vanille. Prélevez un peu de liquide, dissolvez-y le xanthane et retournez à la casserole puis portez juste à ébullition. Placez les jaunes dans un bol et ajoutez le liquide chaud en mixant continuellement. La crème doit épaissir mais rester coulante. Si besoin, rectifiez en ajoutant soit un peu de crème, soit un peu de xanthane. Versez bien chaud dans le siphon par un tamis. Vissez la tête munie de la grosse et longue canule/aiguille, chargez une cartouche et agitez une quinzaine de fois.

4 Prenez les profiteroles/bouchées une à une et remplissez-les avec délicatesse au siphon – à l’horizontale ou aiguille vers le bas. Sur un plat de service, construisez une petite pyramide avec les pâtisseries remplies. Une fois qu’elles sont toutes empilées, vous pouvez réserver le dessert pendant quelques heures. Avant le repas ou mieux, juste avant de servir, fondez le chocolat dans la crème et versez le sur les profiteroles par le sommet. Présentez à table et savourez les compliments !

ASTUCES :

  • L’astuce principale est le siphon muni d’une grosse canule ou aiguille, qui vous permet de fourrer les profiteroles rapidement sans les couper. Aussi, la crème y reste entièrement à l’abri de l’air. C’est pratique pour beaucoup de types de profiteroles ou choux à la crème, mais particulièrement pour le gâteau Saint-honoré ou les bouchées font une solide construction.
  • Si vous n’avez pas de siphon avec canule, prenez cette recette puis remplissez à la main.
  • Ne lésinez pas sur la vanille ! Le goût de la crème doit s’imposer face au chocolat.
  • Vous pouvez utiliser un peu de miel liquide pour coller les profiteroles si besoin.
  • Si vous garnissez à la chantilly, le chocolat doit bien tiédir préalablement.

NOTE :

La recette peut aisément être multipliée (si votre pyramide doit atteindre le plafond…) .

Pour simplifier la préparation, vous pouvez charger de la chantilly dans votre siphon à la place de la crème pâtissière pour en fourrer les bouchées. Cette recette est construite sans le fond en pâte feuilletée ou brisée puisqu’elle ne doit pas être transportée, ce qui réduit un petit peu les calories.

VIN :

Pour fêter Pâques, pourquoi pas un beau Sauternes ? Un Vouvray ou Montlouis moelleux ? En alternative, le champagne. Sans alcool, préparez un thé vert ou matcha froid.

Inspiration : Tradition, Escoffier, Larousse gastronomique, iSi, Journal des Femmes

Table : Plat en argent martelé, début 20ème siècle, Allemagne

Photo  ©  c.m.  2024

Partagez cet article